Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le lien vers la Kevrenn Alre

Publié le par Amicale Bretagne Réunion

Pour voir :

  • * le dossier de presse
  • * les photos de presse
  • * la vidéo du breizh Kabar 2013

 

Voici le lien :

http://www.kevrennalre.com/

Le lien vers la Kevrenn Alre

Et un article du Télégramme du 7 novembre 2013 :

http://www.letelegramme.fr/local/morbihan/vannes-auray/auray/kevrenn-alre-une-creation-metissee-au-repertoire-07-11-2013-2294948.php

Kevrenn Alre. Une création métissée au répertoire

7 novembre 2013

 

La Kevrenn Alre rentre tout juste d'un voyage à la Réunion, avec dans ses bagages une création mixte bretonne et réunionnaise. Un spectacle que les Alréens pourront découvrir l'été prochain.

Comme beaucoup de belles histoires, celle-ci commence autour d'une rencontre de musiciens autour d'un verre. En l'occurrence des musiciens de la Kevrenn Alre en vacances à la Réunion, qui croisent des musiciens réunionnais. Et de quoi causent-ils ? De faire de la musique ensemble. Un an plus tard, ce sont 54 musiciens et danseurs du bagad et du cercle qui s'envolent vers la Réunion, avec un projet de création dans leurs valises baptisé « Breizh Kabar ». « Kabar en créole, c'est la fête, l'équivalent de notre fest-noz », explique Marie Le Cam, présidente de la Kevrenn. « Les Bretons de la Réunion ont monté un festival là-bas qu'ils ont baptisé Breizh Kabar. On a repris ce nom pour notre création ». Les 54 musiciens et danseurs alréens ont passé une dizaine de jours pendant les vacances de la Toussaint, sous le soleil réunionnais. Ils viennent tout juste de rentrer.

Répertoires mêlés

« On a travaillé avec Firmin Viry, une grande figure de la culture maloya, une danse réunionnaise classée au patrimoine de l'Unesco, et avec le groupe Saodag. On a travaillé autour de leurs chants et de leurs danses. On a mêlé nos répertoires », explique Marie Le Cam. La première de ce spectacle a été donnée à Saint-Paul de la Réunion devant 4.000 personnes, en bord de mer. « C'était aussi stressant que la finale des concours de bagadoù au Moustoir, pendant le Festival Interceltique », ajoute Marie. « Ça s'est super bien passé. La culture réunionnaise est très attachante et intéressante. On a trouvé des points communs entre nos deux musiques et nos danses ».

Les Réunionnais à Auray

L'étape suivante est maintenant de faire venir les Réunionnais à Auray. L'été prochain probablement. Une dizaine de musiciens feraient le voyage pour présenter « Breizh Kabar », aux Alréens d'abord, puis aux spectateurs de Bretagne et d'ailleurs des gros festivals de l'été. « On a la matière », précise Marie. « On va améliorer ce qu'on a fait là-bas, en travaillant à distance. On s'envoie des enregistrements et des vidéos par Internet. C'est la première fois que l'on a ce genre d'échange. Les bagadoù de Quimper et de Cesson-Sévigné l'ont déjà fait. Pour nous, il s'agit d'une première expérience. On en sortira forcément très riche. Ça stimule. Et ça n'est pas impossible de bien bosser le concours des bagadoù, en même temps que notre création. Ça renforce la cohésion de groupe ». Alors, la Kevrenn Alre, champion du monde des bagadoù en 2014 à Lorient, avec un ou plusieurs musiciens réunionnais ? Le challenge est relevé.

Commenter cet article